Portrait : Fait Main Crochet n° 19 – Lain’amourée

Swipe to the left
Portrait : Fait Main Crochet n° 19 – Lain’amourée
Par Céline Agaësse 12 Septembre 2022 Pas de commentaires

Alors que la rentrée se profile doucement à l’horizon, nous nous interrogeons déjà sur nos projets d’automne. Et pourquoi ne pas craquer cette année sur des laines teintes à la main avec amour, qui donneront une tout autre dimension à nos ouvrages crochetés ? C’est dans cet esprit que nous sommes partis à la rencontre de Pauline et Tristan, les heureux fondateurs de Lain’amourée !

 

Un duo plein d’ambition

Chers Pauline et Tristan, nous sommes ravis de pouvoir vous accueillir dans les pages de fait main crochet, d’autant que vous êtes le premier couple que nous interviewons ! Pourriez-vous nous en dire plus sur vous ?

Tout d’abord, un grand merci pour cette sollicitation. Nous sommes ravis de pouvoir faire découvrir notre travail à vos lecteurs et lectrices. Effectivement, nous travaillons en couple, depuis maintenant près de quatre ans et demi. Moi, c’est Pauline, 30 ans, originaire d’Alsace, je suis Taureau et j’ai le caractère qui va avec ! J’ai rencontré Tristan alors que je n’avais que 14 ans. J’ai donc passé plus de temps avec lui que sans. Lui, c’est Tristan, il a 32 ans, originaire de Touraine, il est curieux et d’une extrême gentillesse, même si parfois son signe Bélier ressort (rires) ! J’ai quitté mon Alsace pour le rejoindre dans sa jolie Touraine il y a une dizaine d’années. J’ai fait un master de droit privé en promotion de l’immobilier. J’avais pour objectif de devenir notaire. Mais c’était sans compter sur la surprise de la vie qui m’a conduite à créer une entreprise de laines teintes à la main ! Tristan est passionné d’archéologie et d’astronomie. Il a fait des études de commerce, avec une spécialité histoire de l’art. Il m’a rejointe dans l’entreprise en janvier 2018, nous sommes donc ensemble au travail comme dans la vie privée.

 

Un duo plein d’ambition

 

Un beau début d’aventure

Comment a commencé l’aventure Lain’amourée ? Qu’est-ce qui vous a donné l’envie de monter votre entreprise ?

J’avais 23 ans lorsque j’ai créé l’entreprise. J’étais alors étudiante en droit, dans le but de devenir notaire. Rien ne me prédestinait à devenir cheffe d’entreprise. Je tricotais et j’ai toujours été passionnée de mode. Je cherchais des matières nobles, j’ai alors découvert les laines teintes à la main. J’ai cherché des coloris pastel, mais je n’ai pas trouvé ce que je cherchais, alors je me suis dit pourquoi pas le faire ? J’ai donc fait un stage et l’aventure a été lancée, un peu comme ça à côté de mes études. J’ai eu un petit investissement de départ, avec le matériel ainsi que la matière première, mais pas grand-chose à côté de certaines entreprises. J’ai terminé mes études et ai été embauchée. Je travaillais donc 40 heures/semaine en tant que salariée, et le reste du temps je l’octroyais à l’entreprise : préparer les commandes, les colis, les nouveaux coloris, les photos, la comptabilité, etc. Et puis, Tristan m’a poussée à quitter mon poste pour me lancer à 100 %. C’était le moment ou jamais, nous n’avions pas d’enfant, pas de maison à payer. Peu de risque, car j’avais mon diplôme en poche. J’ai donc quitté mon poste et je ne regrette pas du tout.

 

Un beau début d’aventure

 

Une bonne dose d’inspiration !

Comment créez-vous de nouvelles collections, de nouvelles harmonies de couleurs, quelles sont vos inspirations ?

L’inspiration est partout : dans la nature, dans un film, dans un livre, un magazine… J’ai un nuancier de couleurs que je prends régulièrement, et je me demande quel coloris manque à la gamme. Je fais donc des essais, parfois j’y arrive du premier coup, parfois c’est plus laborieux. Mais j’arrive toujours à obtenir le coloris que je souhaite. Nous avons une grande gamme de coloris à présent, donc se renouveler est de plus en plus difficile, mais nous y arrivons. Aujourd’hui nous avons sorti une nouvelle gamme de laines comme je vous disais précédemment : les perles de laines. Des pelotes de laines Made in France, dont nous avons imaginé les couleurs avec la filature française avec laquelle nous travaillons.

 

Une bonne dose d’inspiration !

 

L’interview complète de Lain’amourée est à retrouver dans votre nouveau magazine Fait Main Crochet n° 19, en vente depuis le 12 août, ainsi que sur notre site internet !

Je m'abonne !

Publié dans : Portraits