Du 10 au 13 septembre, les métiers d’art seront en vedette sous la Nef du Grand Palais à Paris à l’occasion du salon Révélations, la biennale internationale des métiers d’art et de la création. Cette deuxième édition accueillera 305 exposants venus de 15 pays. L’histoire est en marche !


Cette nouvelle session du salon Révélations au Grand Palais à Paris s’annonce sous de bons auspices « Cette année, nous avons reçu plus de 500 dossiers de candidature, un record ! Un à un, ils ont été examinés par le nouveau Comité d’Orientation Artistique qui sélectionne drastiquement les créateurs. Des œuvres dont la virtuosité technique et la grande sensibilité artistique témoignent, cette année encore, de l’éclat des métiers d’art » relève Serge Nicole le Président d’Ateliers d’Art de France et Président du salon Révélations. Placée sous le signe de l’ouverture, l’édition 2015 accueillera comme invité d’honneur : la Corée du Sud, entamant ainsi les années croisées France-Corée pilotées par l’Institut Français sous l’égide du ministère des Affaires étrangères. Comme lors de la première édition, c’est l’exposition phare nommée le Banquet qui donnera le tempo. Point d’orgue du salon Révélations, l’exposition « Le Banquet » invite à une promenade muséale parmi les pièces les plus spectaculaires des métiers d’art contemporain à travers le monde entier. Ici, une centaine d’œuvres triées sur le volet trônent au cœur du salon. 

 

Comme on ne change pas une formule efficace, Révélations 2015 s’appuie encore cette année sur une scénographie épurée imaginée par le Studio Gardère. Faite de clairesvoies en chêne, elle rompt avec les codes classiques des salons et souligne le rapport à la matière. Toutefois, cette mise en scène connaît quelque modification notamment une nouvelle installation d’inspiration géographique. L’avenue originelle se fait rivière ou bras de mer et les longues tables d’exposition sont remplacées par onze archipels composés de plusieurs îlots, dédiés chacun à un pays, une région du monde ou un continent. Aux formes organiques, tout en courbes, ces archipels invitent à un voyage autour du monde de la création encore plus fluide, ancré dans l’intime de la contemplation, au fil des techniques et des matières.