Depuis ce matin et tout le week-end, la ville de Bar-le-Duc dans la Meuse célèbre les arts du fil en général et la laine en particulier ! Pour l’occasion, Bergère de France, la dernière filature industrielle française basée dans la ville, se joint aux festivités et propose un éventail d’attractions, toutes plus créatives les unes que les autres.

 


Festilaine

 

 

Entre la grande braderie annuelle de Bergère de France, le « Festilaine » et le festival « RenaissanceS », Bar-le-Duc est en effervescence depuis ce matin. Jusqu’à dimanche, la ville est en effet en ébullition. Cela va des installations artistiques disséminées aux quatre coins de la ville, à la visite de l’usine Bergère de France en passant par quantité d’expositions, et autres ateliers créatifs. Objectif : créer une dynamique autour du tricot et prouver qu’il peut s’inscrire dans l’art urbain.

Et pour cela, rien de tel que le « Yarn Bombing » (tricot urbain - la tendance du moment) pour mettre en évidence le talent des créateurs. Bergère de France a donc proposé des sculptures géantes recouvertes de carrés, de pompons, d’écharpes et de tresses de laine et s’inspirant des quatre éléments : la terre, l’eau, le feu, l’air, la thématique de la 20e édition du festival « RenaissancesS ».

Spécialisée dans le fil à tricoter depuis 1946, la marque Bergère de France a su développer son activité au fil des décennies, s’adaptant aux évolutions technologiques sans y perdre son âme. Et enfin, cette entreprise familiale maîtrise à la perfection sa chaîne de fabrication, du fil à sa distribution.

 


Festilaine