Un portrait qui inspire instantanément une joie pétillante et une bonne humeur débordante… nous ne pouvions pas passer à côté ! Plongez dans l’univers de laine et le quotidien effréné de Christelle, qui a fait de son amour pour le tricot et la teinture de laine une activité à temps plein.

 

Tricot & Stitch, entre passion et entreprenariat

Bonjour Christelle, l’univers de Tricot et Stitch nous a tout de suite tapé dans l’œil, et nous aimerions en connaître un peu plus sur vous ! Pouvez-vous vous présenter ?

Bonjour ! Je m’appelle Christelle Bagéa, j’ai 43 ans et je vis en région parisienne avec mon mari et mes quatre enfants, deux filles et deux garçons, qui ont entre 14 et 3 ans. Depuis 2019, je travaille à plein temps pour Tricot & Stitch. Je suis artisane teinturière et créatrice de patrons de tricot.

 

Tricot & Stitch, entre passion et entreprenariat

 

Une attirance pour le fil

Qu’est-ce qui vous a motivé à vous lancer dans cet art créatif ?

J’ai redécouvert le tricot en 2011, après la naissance de mon deuxième bébé. Travaillant dans le tertiaire, j’avais envie de faire quelque chose de concret. J’aimais déjà beaucoup peindre mais avec deux enfants en bas âge, j’avais du mal à y consacrer du temps. Très vite après mes premières mailles, j’ai découvert l’univers de la teinture artisanale de fibres naturelles, de l’ouverture de la communauté tricot sur le monde et sur l’ère digitale avec Ravelry… C’est comme si j’avais suivi le lapin blanc d’Alice aux Pays des Merveilles !

 

Une attirance pour le fil

 

Les coulisses de la teinture de laine

Sur votre boutique en ligne, vous proposez des laines teintes à la main, pouvez-vous nous expliquer le processus de fabrication ?

Ma technique de teinture est immersive avec des pigments de synthèse, en bain acide. Pour acidifier l’eau, j’utilise du vinaigre. Je ne travaille qu’en épuisement, c’est-à-dire que mes coloris épuisent complètement les pigments dans le bain de teinture. Cela me permet de réutiliser les bains d’une séance sur l’autre. Je ne travaille que des matières animales naturelles issues de processus d’élevage respectueux du bien-être animal (mes fournisseurs ne pratiquent pas le mulesing). J’ai longtemps été de « l’autre côté du miroir », celui de la cliente et tricoteuse ; je pense que cela rend mon niveau d’exigence sur la qualité est très élevée. Je ne propose que des laines que j’adore tricoter. Parmi les matières que je propose, il y a du mérinos extrafin d’une douceur incroyable, du yack, de la soie, du kid mohair extrafin. Je propose aussi différents types de retord (fil single, 2 brins, 3 brins, 4 brins, dans un retord plus ou moins intense). Enfin, j’ai une palette de coloris très variés, qui vont des faux-unis aux coloris très mélangés. Je ne veux pas m’enfermer dans un type de coloris ou de teinture, je suis curieuse et j’ai envie de tout essayer. Mes coloris suivent souvent les saisons. En été, il y aura des couleurs vives, des pastels, du fluo. En hiver, les tons seront plus chauds, plus doux, plus cosy.

 

Les coulisses de la teinture de laine

 

L’importance d’être fier de soi

Si vous ne deviez choisir que le modèle dont vous êtes la plus fière, quel serait-il ?

Pendant longtemps, j’ai été très fière du châle Notre-Dame, car ça a été mon premier patron à être publié. J’ai dû sortir de ma zone de confort, pour le créer mais aussi pour satisfaire aux contraintes d’une publication professionnelle. J’en suis toujours très fière mais je crois qu’aujourd’hui, celui dont je suis le plus fière, c’est le châle Réconfort. C’est un patron aux antipodes du premier, publié indépendamment et très simple. Pour autant, c’est un projet qui porte bien son nom et qui m’a apporté beaucoup de réconfort en ces temps perturbés. Après avoir publié le patron, j’ai reçu de nombreux messages de remerciement de la part de clientes qui m’ont dit que tricoter ce châle, puis le porter, leur avait également apporté du réconfort. J’en suis très, très fière.

 

L’importance d’être fier de soi

 

L’interview complète de Tricot & Stitch est à retrouver dans votre nouveau magazine Fait Main Crochet n° 16, en vente depuis le 18 février, ainsi que sur notre site internet !

Je m'abonne !