Elle a plus de 70 ans et pourtant, elle n’a pas pris une ride ! Oui mesdames, la combinaison nous fait toujours tant rêver…

Habit de travail des ouvriers, uniforme des pilotes de chasse et des parachutistes pendant la Seconde Guerre mondiale, c’est à la fin des Années 60 que la combinaison devient une véritable pièce de ville. Au même titre que le pantalon, elle devient l’emblème de l’émancipation féminine. Ni une, ni deux, les créateurs de mode s’emparent du vêtement. Parmi eux : Elsa Schiaparelli qui lui donne un côté chic dès à la fin des Années 40. En 1968, Yves Saint Laurent, grand artisan de l’adaptation de la mode masculine au vestiaire féminin donne ses lettres de noblesse à la combinaison avec la première du genre. La combi se porte alors le soir, évidemment taillée dans des matières précieuses comme la soie. Gucci, Stella McCartney et Pucci déclinent actuellement la combinaison dans diverses palettes de couleurs et d’imprimés. Durant les Années 2000, la combinaison s’éclipse quelque peu et refait surface dix ans plus tard, plus conquérante que jamais. Absolument irrésistible, et toujours aussi pratique, elle s’adapte à toutes les étoffes ou prtesque…

 

Magnifique combinaison en viscose denim parue dans Fait Main 411 – avril 2011 - On aime sa silhouette élancée maintenue par un lien coulissé sous tunnel ainsi que ses jambes retroussées en toute décontraction.
Magnifique combinaison en viscose denim parue dans Fait Main 411 – avril 2011 - On aime sa silhouette élancée maintenue par un lien coulissé sous tunnel ainsi que ses jambes retroussées en toute décontraction.